Les données américaines sont encouragante pour ce début 2013

Les données américaines sont encouragante pour ce début 2013

Des données économiques américaines positives indiquent une augmentation de la croissance, malgré les hausses d’impôts du début d’année et la crainte que les coupes budgétaires automatiques n’entrent en vigueur au début du mois de mars.

Le rapport sur l’emploi américain pour février était étonnamment bon. Les données sur l’emploi (salaires non agricoles) ont montré une augmentation nette d’environ 236 000 emplois au cours du mois de février, dépassant une estimation de 165 000 seulement. Le taux de recrutement mensuel pour les deux derniers mois a été revu à la baisse de 15 000, mais la moyenne sur trois mois était supérieure à celles des 3T et 2T de 2012 respectivement, s’établissant à 191 000 emplois environ. Nous rappelons que lors du 1T 2012, les recrutements mensuels s’établissaient à une moyenne de 262 000, donc il n’est pas encore certain qu’il s’agisse effectivement d’un changement à long terme de la tendance. Le chômage a chuté à un niveau de 7,7 %, son plus bas niveau au cours des quatre dernières années.

Débuter dans le trading sur les options binaires

De plus en février, l’indice ISM non manufacturier a augmenté pour atteindre son plus haut niveau depuis 12 mois. L’indice a atteint 56,0 par rapport à un niveau attendu de 55,0, après avoir atteint 55,2 en janvier, ce qui constitue une preuve supplémentaire de l’augmentation de l’activité économique américaine. Nous remarquons qu’une belle progression fut enregistrée dans l’indice correspondant pour le secteur manufacturier.

Sur un plan négatif, nous constatons un creusement du déficit de la balance commerciale des États-Unis à 44,4 milliards de dollars, supérieur à celui de décembre dernier qui était de 38,1 milliards de dollars, et les 42,6 milliards de dollars attendus.

Le déficit commercial relativement élevé de janvier peut avoir eu un léger impact négatif sur la croissance de l’économie américaine durant le premier trimestre. Nous remarquons en outre que les exportations en janvier ont chuté d’un taux mensuel de 1,2 %. Les importations ont augmenté en janvier d’un taux mensuel de 1,8 %, principalement en raison d’une augmentation en volume des importations de pétrole.

Concernant la politique monétaire américaine : il y a deux semaines, Ben Bernanke, le président de la Fed, a exprimé son soutien à la poursuite de la mise en œuvre de la politique d’assouplissement quantitatif (QE3) par la Fed. Cette semaine, la vice-présidente de la Fed, Janet Yellen, a adopté une approche similaire, lorsqu’elle a déclaré publiquement son soutien à la poursuite du programme d’assouplissement quantitatif, et a déclaré « à l’heure actuelle, je perçois l’équilibre des risques comme nécessitant toujours une politique monétaire très accommodante pour soutenir une reprise plus forte et une croissance plus rapide de l’emploi ». Concernant l’efficacité des achats, Yellen a précisé la façon dont elle considère que les programmes d’achat de la Fed conduisent à une forte impulsion, tant sur le marché du logement que dans le secteur des ventes d’automobiles.


imhottep
imhottep

Leave a Comment