Chine et USA quoi de neuf en avril 2013

Chine et USA quoi de neuf en avril 2013

USA : La publication du rapport de la Réserve Fédérale a révélé que de nombreux membres du comité ont estimé que le comité monétaire devrait ralentir le rythme auquel il achète des obligations et mettre un terme au programme d’ici la fin de l’année, mais seulement en cas d’améliorations significatives sur le marché américain de l’emploi. À la lumière de la faiblesse des données de l’emploi et de la baisse de l’Indice des Directeurs d’Achat en mars (comme nous l’avons noté dans notre publication de la semaine dernière), la réponse du marché à la publication des protocoles a été très modérée. La modération de cette réponse est évidente au vu du rendement sur 10 ans du Trésor et du taux de change EUR/USD.

Les données économiques publiées aux USA ces deux dernières semaines ont été faibles, pour la plupart d’entre elles. Il a été enregistré une baisse surprenante du volume des ventes de détail en mars. Les ventes (hors secteur automobile) ont diminué de 0,4% le mois dernier (on s’attendait à une stagnation). D’autres données faibles ont été produites par l’Indice du Sentiment des Consommateurs du Michigan, émis par l’Université du Michigan, dont les estimations préliminaires donnent une baisse à son niveau minimum sur les neuf derniers mois.

Chine : Xi Jinping, le président chinois, a noté dans son discours à la communauté économique chinoise, que les jours de croissance très rapide de l’économie chinoise étaient révolus. Le président a insisté sur le fait que le gouvernement actuel travaille à stabiliser le taux de croissance tout en augmentant la demande interne et la conscience environnementale. Parmi les mesures adoptées par les autorités chinoises l’an dernier, on note les restrictions mises en place par les autorités sur le marché local de l’immobilier dans le but d’y juguler la hausse des prix. On y note aussi la régulation imposée dernièrement sur les prêts hors bilan (“système bancaire parallèle”). On notera que l’objectif de croissance de la Chine pour 2013 est de 7,5%, contre 7,8% en 2012. L’augmentation exceptionnelle du “système bancaire parallèle” en Chine a conduit Fitch à abaisser la réputation de solvabilité de la Chine la semaine dernière, la faisant passer de AA- à A+ avec une prévision stable. C’est sa première baisse chez une des trois premières agences majeures de notation depuis 1999.


imhottep
imhottep

Leave a Comment