Impact du conflit syrien sur la bourse

Impact du conflit syrien sur la bourse

Scales


La situation politique en Syrie a certaines conséquences sur les marchés financiers mondiaux. Une attaque chimique, apparemment due au régime du président syrien Bachar el-Assad, qui a eu lieu le 21 août dans une banlieue de Damas a réorienté le débat parmi les puissances occidentales au sujet d’une éventuelle intervention militaire. Samedi, des nouvelles indiquaient que quatre navires de guerre américains s’étaient positionnés à portée de tir de la Syrie. Toutefois, malgré une action militaire dirigée par les États-Unis qui semble de plus en plus se rapprocher, il semble que les marchés financiers ont seulement commencé à considérer la possibilité qu’une telle attaque puisse avoir des conséquences négatives imprévisibles.

Les marchés d’actions, en particulier ceux des pays émergents, ont semblé relativement touchés par la tension croissante. L’indice Tadawul de la bourse saoudienne avait chuté de près de 3 % dans les 15 minutes ayant suivi l’ouverture de la séance de mardi. Un phénomène similaire s’est produit avec l’indice turc Borsa Istanbul National 100 qui a perdu 1,5 % environ mardi à l’ouverture des échanges.

Les préoccupations liées au caractère imprévisible de la situation ont eu des répercussions sur le marché de l’énergie étant donné que la crainte d’une réduction en approvisionnement a fait bondir les cours du pétrole qui sont passés mardi de 106 $ le baril à 112 $ mercredi. La fuite des capitaux au détriment des marchés d’actions a permis de renforcer la valeur refuge que constitue l’or, l’once s’appréciant de 2 % en passant de 1 403 $ à 1 433 $ entre lundi et mardi.

En l’état, les marchés ont semblé déconcertés par l’incertitude, mais ils se sont stabilisés en revenant à leur point de départ après que la Russie a déclaré, dans le sillage de l’Iran, qu’une solution diplomatique est nécessaire, ce qui signifie qu’une attaque n’aura peut-être finalement pas lieu. Jeudi, la Chambre des communes britannique a voté contre une intervention en Syrie, ce qui a fait baisser le cours de l’or à 1 408 $ et celui du pétrole à 108 $.


imhottep
imhottep

Leave a Comment