Politique monétaire aux états-unis

Politique monétaire aux états-unis

Depuis le discours du 19 juin de Ben Bernanke qui a pointé le lien entre la réduction du programme d’assouplissement quantitatif QE3 et la hausse des taux d’intérêt de la FED avec le taux de chômage américain, les statistiques du marché du travail de ce pays ont offert des indications de plus en plus importantes s’agissant de l’avenir de la politique monétaire des États-Unis.

billet dollar


Récemment, les indicateurs économiques américains ont montré une amélioration constante, y compris s’agissant des données sur le marché du travail publiées la semaine dernière et dont il était espéré qu’elles fourniraient des signes plus explicites concernant la réduction du QE3 et la hausse des taux. Jeudi, les données initiales sur le montant total des emplois du marché du travail américain ont pris la forme du rapport ADP sur l’emploi national qui a présenté une hausse désaisonnalisée de seulement 176 000 emplois en août contre 200 000 en juillet. D’autre part, des nouvelles pointant dans une direction opposée ont été publiées par le ministère du Travail américain : le rapport sur les demandes initiales d’assurance-chômage a indiqué que 323 000 nouvelles demandes seulement ont été effectuées au cours de la semaine précédente.

Vendredi, les données sur l’évolution des salaires non agricoles ont indiqué que 169 000 emplois ont été créés en août, ce qui dépasse les 162 000 enregistrés en juillet, mais reste en deçà du consensus des analystes qui prédisait le chiffre de 180 000. Toutefois, le chiffre le plus impressionnant fut le taux de chômage qui est tombé à 7,3 %, ce qui le rapproche un peu plus du seuil de 6,5 % défini par Bernanke comme une condition nécessaire à la hausse des taux d’intérêt dans son discours précité.


imhottep
imhottep

Leave a Comment