Shinzo Abe doit récolter les fruits de sa politique

Shinzo Abe doit récolter les fruits de sa politique

Certaines données importantes pour l’économie japonaise ont été publiées la semaine dernière. Cela a procuré une occasion toute naturelle d’examiner la façon dont la politique économique préconisée par le premier ministre japonais Shinzo Abe a mené le pays jusqu’à présent. La semaine a démarré avec le ministère japonais des Finances publiant les statistiques de la balance commerciale du pays. À – 918,6 milliards de ¥, la balance commerciale pour septembre a semblé constituer une amélioration par rapport aux – 962,8 milliards de ¥ du mois précédent.


Toutefois, les exportations japonaises ont présenté une hausse de 11,5 % seulement au cours des 12 derniers mois, ce qui représente un niveau beaucoup plus bas que les 15,6 % prévus par les analystes.
Vendredi, l’espoir que l’afflux de liquidités vers le Japon aiderait à dynamiser les prix s’est amenuisé avec la publication de l’indice des prix à la consommation. Cet indice a présenté un chiffre relativement élevé de 1,1 % de hausse annuelle des prix. C’était probablement le résultat de l’affaiblissement du yen et d’éléments volatils tels que les produits d’alimentation étant donné que l’indice des prix à la consommation (hors énergie et produits frais) a présenté un accroissement annuel plus modéré de 0,7 %. L’augmentation de 0,7 % des chiffres de base est élevée par rapport aux données négatives enregistrées par cet indice depuis 2008.

Si aucune augmentation des salaires n’intervient, la hausse des prix pourrait conduire à une diminution du pouvoir d’achat des consommateurs japonais ainsi qu’à une baisse du PIB. En effet, les revenus japonais mensuels en numéraire, mesurant principalement les salaires, ont affiché une baisse annuelle de – 0,9 % en août. En outre, les analystes s’accordent à prévoir pour septembre un chiffre tout aussi peu glorieux de -0,4 %.

imhottep
imhottep

Leave a Comment