La révolution socialiste française fait face à des difficultés

La révolution socialiste française fait face à des difficultés


Cela fait un an et demi que François Hollande a été élu président de la République française. Lors du début de l’exercice de ses fonctions, M. Hollande a entrepris un ensemble de réformes économiques plutôt courageux, puisqu’il a favorisé l’augmentation de l’impôt sur le revenu en ne mettant pas en place l’augmentation de la TVA comme cela avait été initialement envisagé. Toutefois, le climat moins favorable en faveur des affaires a eu des conséquences sur la situation du pays. Six mois après, M. Hollande a été contraint d’augmenter la TVA, tout en offrant aux sociétés des avantages fiscaux.
La révolution socialiste française a encaissé un nouveau coup la semaine dernière, l’agence de notation Standard & Poor’s annonçant que la note souveraine de la France était rétrogradée à « AA ». L’annonce par S&P a pointé l’incapacité du gouvernement de M. Hollande de réduire ses dépenses et de favoriser la croissance économique. En particulier, S&P a déclaré que la « stabilité financière » française était limitée par des taux d’imposition trop élevés, et que les dépenses publiques croissantes du pays semblent échapper à tout contrôle.

Pour noircir le tableau, la production industrielle française publiée vendredi a révélé une baisse de – 0,5 % seulement d’un mois sur l’autre en septembre, avec une détérioration du déficit de la balance commerciale. Pierre Moscovici, le ministre français des Finances, a déclaré regretter la décision de S&P qu’il qualifie comme constituant un « jugement critique et inexact », tout en ajoute qu’« aucun gouvernement n’avait entrepris autant de réformes en si peu de temps et dans un environnement économique si difficile ». Moscovici a conclu qu’en dépit de la rétrogradation, la note française reste élevée par rapport à d’autres pays du monde. Les marchés ont apparemment partagé le même point de vue que celui de M. Moscovici, étant donné que les obligations souveraines françaises ont continué d’être négociées à peu près aux mêmes prix tout au long de la journée.

imhottep
imhottep

Leave a Comment